Avertir le modérateur

31/12/2007

Wrong Direction

Mauvais Chemin…

Je n’oublierais jamais les premiers jours de septembre 1992. Cette période a été la plus marquante de mon existence. J’en ressens encore les conséquences aujourd’hui. A cette époque, je revenais à peine d’un long voyage à travers l’Asie. J’ai parcouru Tokyo, au Japon et Bangkok, en Thaïlande. Nous avions rendu visite à Ricky, le plus jeune frère de papa qui enseignait l’anglais à Tokyo. Avant notre départ en Asie, Papa, ma belle-mère et ma sœur projetaient de déménager de Dallas pour la ville natale de ma belle-mère dans le Mississipi. Quand je suis revenu de mon voyage à l’étranger, ma belle-mère vivait toujours à Dallas avec mon frère, mais papa, lui, était déjà dans le Mississipi. J'ai alors demandé à ma belle mère si je pouvais vivre avec eux. Elle a donc appelé papa pour en discuter, finalement ils ont refusé. J’ai été bouleversé par leur réponse car je voulais absolument échapper à la ville et à toute sa folie. Dés lors j’ai du retourner vivre chez maman.

J’avais auparavant toujours vécu chez maman : Maman a été une bonne mère, mais elle n’a jamais su s’entourer, je veux dire que ses petits copains étaient peu fréquentables. Résultat : je me suis retrouvé à cohabiter avec ma mère et son petit copain qui est devenu mon beau-père. C’était un consommateur de drogue, maman était alcoolique. Au cours de mon enfance, j’ai passé la majeure partie de ma vie avec elle avec parfois des week-ends ou des petits moments avec papa. J’ai été scolarisé dans dix écoles différentes de l’âge de 5 à 16 ans. Quand maman et son mec étaient bourrés, ils se battaient. Ne parvenant pas à les séparer, j’allais chercher mon grand-père pour mettre un terme à leur combat. Quand Keith, le mari de ma maman, était en prison, nous sommes restés avec ses parents. Dès lors, Keith et Moi ne pouvions plus nous supporter. On se détestait au plus haut point. J’avais 14 ans lorsqu’il est sorti de prison, et il n’a pas mis longtemps à battre à nouveau maman. La première fois que j’ai essayé de l'arrêter, il m'a saisi par la gorge et m'a jeté au plancher. Je l’ai signalé à la police et ils sont intervenus et l’ont à nouveau emprisonné. Nous avons plié bagages pendant quelques temps avec ma grand-mère, mais quand il est resorti, nous sommes retournés vivre avec lui. Au début, ça allait, mais il a recommencé à la battre. Quand j'ai essayé d'appeler la police, il m’a pris le téléphone, il a arraché le combiné et j'ai dû aller à une pompe à essence pour appeler la police. Mais quand la police est arrivée, il s’était déjà envolé. Nous avons donc décidé de déménager encore avec ma grand-mère. Nous sommes retournés vivre avec lui à nouveau un peu plus tard. A l’époque, une femme du nom de Betty m'a donné des choses: un vélo, un ordinateur et pleins d’autre choses qu’elle avait récupéré à son travail, ou que les gens lui avait donné, la plupart de ces cadeaux Keith me les a pris et les a vendus ou echangé contre de la drogue. Un jour tandis que j'allais au lycée – à l’époque, je faisais partis de l’équipe de football de l’école -, notre bus scolaire a eu un accident. Ils ont laissé tous les étudiants dans l'autobus et ont prévenus nos parents pour les rassurer de notre état en leur précisant que nous étions capables d’assister à nos cours. A mon retour de l’école, maman et Keith avait fomenté tout un plan pour attaquer la compagnie de transports et ramasser un max de fric… et de drogues. Ils m’ont alors obligé à faire semblant d’avoir mal au cou et au dos. Ils m’ont emmené chez le médecin, j’ai du porter une prothèse et il m’était interdit de jouer au football. Après un mois de rééducation, j’en ai eu ras le bol de cette mascarade et j’ai décidé de quitter ma mère. J'ai vécu avec un copain d'école et j’ai commencé à trainer avec des types qui étaient pas très clair et qui faisaient des choses illégales : vol de voitures et deal en tout genre. Puisque maman ne m'avait jusque maintenant jamais donné d'argent puisqu’elle même n’en avait pas ou peu, quand j'ai vu tous ces mecs avec du fric, avec de quoi s’habiller et de quoi manger… et bien je m’y suis mis moi aussi et ce malgré les arrestations.

Tout ces problèmes de familles, ces comportements de bandit ont eu lieu au moment où mon oncle m’a demandé de le rejoindre à Tokyo, il le faisait pour me tenir éloigné de tout ça. C'est d’ailleurs pour cette raison que j’ai demandé à papa de le rejoindre au Mississipi à mon retour à Dallas, je voulais tourner la page. J’avais 16 ans. Je ne voulais plus de cette vie là. Mais quand on a 16 ans on n ‘a pas d’autre choix que de vivre chez sa mère. Je suis retourné à l'école mais ça n’a pas porté ses fruits bien au contraire les problèmes et les vieux démons ont resurgis. J’ai donc fini une première fois en prison pour cambriolage. Un an après, je suis sorti, j’avais 18 ans. Je me suis retrouvé dans ce même environnement, et à 19 ans je suis retourné en prison pour cette fois ne pas en ressortir mais attérir dans le couloir de la mort.

---------------------------

Wrong direction

The beginning of september, 1992 is something I wil never forget. I think maybe this time was the most important time in my life and played a significant role in which way my life went. At this time I had just come from a month long trip in Asia. Tokyo, Japan and Bangkok, Thaïland is where I went. I visited my dad’s youngest brother Ricky who was an english teacher in Tokyo. Before I left for this trip, my dad and stepmom and sister where in the process of moving from Dallas, Texas to my stepmom’s hometown in meridian Mississipi. When I got back from my trip over seas, my stepmom was still in Dallas living with my brother but my dad had already left. I told my stepmom I wanted to move with them so she called and asked my dad if I could come with her, but she said no. I was greatly disapointed inside because I wanted to escape the city life and all its madness. So now I would have to go leave with my mom again. She was a good mum but not good in her choice of men. Here is the thing I have went through in my life before going on this trip, with her boyfriend and, on and off again husband. He was a drug user and her an alcoholic. Growing up I lived mostly with my mum but sometimes I would live with my dad for a litle while. I went to ten different schools from 5 years to 16 years old. My mum’s and her siblings all drunk alcohol and they would fist fight each other. We as kids would have to go and to set my grandfather to make them stop fighting. When my mum’s husband Keith was in prison, we stayed with his mum and dad. Me and Keith could not get along and disliked each other. Once he got out of prison I was like 14 and it wasn’t long before he started bitting on my mom. I tried to stop him the first time and he grabbed me by the throat and threw me to the floor. I went and called the police and they came, took him to jail. We moved with my grandmother for a time but when he got out of jail, we moved back in with him. After a while he started to bit her again and when I tried to call police, he had took the phone off the hook so I had to go a gaz station to call police. But when they came he ran away. We moved again with my grandmother. After he got out we moved back with him again. This lady named Betty gave me things like a bike, computer and whatever she could from her job, where people donated things, most of these gifts he took and sold for drugs. While I was going to hightschool, I played football and one morning I was ridding the citybus to school and there was a bus crash. They left all the students on the bus call our parents to let them know we were allright, and would continue on to school. Once I got home from school that day my mom had come up with a plan to sue the bus company for money. They wanted me to pretend I hurt my neck and back. So they took me to a doctor and I had to wear a neck brace and couldn’t play football anymore because of this. After a month of going to therapy I got tired of pretendin and ran away from home and refused to do it anymore. I lived with my friend from school and started anging around guys who were into illegal things. They were stealing cars and selling drugs. Since my mom never gave me money or had any, when I saw this guys had money whenever they wanted I started doing the things they were doing with this come arrest by police. When I started getting in trouble and having this familly problems, this was when my uncle wanted me to come in Tokyo to get away everything for a while. Once I got back to Dallas, that’s why I wanted to go to mississipi with my dad at 16. I wanted to leave all this past behind me. I didn’t believe I could take no more of this type of living. But being only 16 with on choice I lived on with my mum. I went back to school but nothing but trouble followed once and I got back. By MI ended in prison for burglary. Did one year and got out at 18 went to live back in the same invironment and was in prison again by 19 for robbery to never get out again to end up right here on deathrow.

Commentaires

Ton histoire est vraiment bouleversante. Je trouve ça bien que tu te dévoile un peu plus chaque jour, ça nous permet de te découvrir un peu plus, et tu es vraiment doué pour raconter et écrire ce que tu ressens. Ca doit être très dur de se retrouver enfermé à 19 ans, mais je sens un homme courageux et plein d'espoir alors ne perds pas cet espoir et je prie très fort pour toi.
P.S : Je t'ai envoyé un mail mais je n'ai pas eu de réponse

Écrit par : Lucie | 31/12/2007

Est-ce une fatalité, ou y avait-il moyen de faire quelque chose avant d'en arriver là ? Et est-ce à l'Etat de s'impliquer dans ce genre d'affaire ? En France, nous suivons le même chemin avec nos gosses des rues, à l'exception près que la peine de mort n'est plus en France (et heureusement...).

Écrit par : Evolreg | 31/12/2007

Ton Blog est super et je comprend bien ce que tu ressents.
CARPE DIEM (toi tu sais ce que cela veut dire).
Moralité : Ne pas juger une personne car on ne connait pas son vécu. Meme si cela n'excuse pas toujours, vivre àavec ce vécu sur le coeur suffit parfois à être puni.
Cordialement,
kamel.

Écrit par : Kamel | 31/12/2007

Tres bien,
Je vous salus dans le Non de Jesus-Christ le tout puissant,Je voudrais vous inviter a considerer les evenements de la vie comme le moyen recherche par Dieu en vue de votre salvation.Je vous invite donc a accepter Jesus-Christ comme votre Sauveur personnel

Je vous aime beaucoup
Pasteur Jude Joseph

Écrit par : Pasteur Joseph Jude | 31/12/2007

Hello Travis,

I read with many interests your words but I can't help asking on the way you would react if one member of your family would be killed? What will be your poisition? I don't advocate for deathrow but I can conceive that it is difficult for family to have one of its member killed. However, we both know that I will never come back the victim.

Good luck and I will continue to visit your blog.

Bye.

Naya

Écrit par : naya | 31/12/2007

let him go

Écrit par : eric | 31/12/2007

Hi,

My name is sabine and im 22 years old and i live in france. im so sad for you if only you dont do all this things, your lifecould be better but its the life you know. I hope that everything its alright for you even if you are in jail, i cant pretend feels what you feel right now but i just want to support you.

bye

Écrit par : sabine | 01/01/2008

Avant tout, happy new year to you.
Franchement, je ne sais pa quoi drie, mais, je suis vraiment desole pour ce qui t`ai arriver, que le bon Dieu te pardonnes.
Je te trouves tres franc mon frere, j`aimeriez qu`on te grace franchement, parce que tu le merites.
En regrettant ce qu`on a fait, et le reconnaitre aussi, merite un pardon
Mon frere, je prierais chaque jour pour que tu sois libre, tu peux me croire.
En ce moment, il y a les larmes qui me sortent, en t`ecrivent ce message.
Tout ce que je veux te dire, du courage, et que cette annee 2008, te une anne de liberte, amour, et une longue vie a toi.

Merci, et j`espere te lire.

Écrit par : Dm`s | 01/01/2008

Bonjour,
Je suis ton blog et je suis triste pour toi, courage .
Meilleux voeux pour 2008 en espérant qu'elle t'apporte la
sérénité.

Écrit par : renée | 02/01/2008

Bonjour,

Avant tout je vais te souhaiter une bonne année 2008, du moins aussi bonne que tu puisse la passer, bonne santé.
De jour en jour je découvre comment tu t'es retrouvé dans cette galère. Malgré tout tu devrais avoir une chance de pouvoir tourné la page sur cette partie de ta vie, et pourquoi pas aider d'autres jeunes afin de leurs éviter de tomber dans ces travers.
Sinon tient le coup, il y aura bien une personne pour t'écouter.

Écrit par : poupiz | 02/01/2008

salut, mon cher frere

Écrit par : diana | 02/01/2008

Mon dieu,

je te souhaite à ce qu'on t'eparnue tes peines et qu'on te pardonne, j'ai vraiment pitiée pour toi vraiment tu m'erite quelques choses de meilleures, tout le monde a le droit de vivre dans le bonheur et meme si celle qui vit dans la misere ou dans une condition lamentable, c'est pas elle qui a choisit mais il faut arriver a suporter ces cas.

je te prejuge pas mais j'aimerai tant t'aider a te faire sortir si j'avais des pouvoirs surnaturels mais je vais essayer de prier pour toi pour que Dieu epargnit et te donne une chance parce que tu merite plus que ca.

je te souhaite que tu sois la vie sauve et que tu retrouves la paix dans ton esprit et que tu parviens a oublier ce cauchemar qui t'embroue dans ta tete et que l'année 2008 soit une année avec plein de reussite et de bonheur et arrivé a vivre comme les enfants de ton age (chance, l'amour)

Plaisir de te lire prochainement.

Écrit par : diana | 02/01/2008

il est des fois où un commentaire devient une opinion. Et j'ai une opinion ! Il est invraisemblable de laisser vivre un être humain dans ces conditions ! J'en ai assez des discussions de cons qui se servent des 10 points supplémentaires qui leur font depasser le 100 de leur QI pour ne rien dire... Je proteste tout simplement contre ces pratiques. Et, crois moi, je sais que tu dis la vérité. C'est un peu comme quand on apprend à quelqu'un qu'il est atteint subitement d'une maladie incurable mais c'est différent car dans ce cas, c'est l'homme qui se permet d'inoculer à des gens comme toi cette maladie : de quel droit ? Du droit que les politiques mettent en place dans le simple but d'être élus afin d'assouvir leurs désirs ! Quelle perversité ! Heureusement que leurs lois ne se retournent pas automatiquement sur leurs actes. Bref, je suis dégouté de leurs agissements.
D'autant plus que je ne me permet pas d'être juge de quoi que ce soit. Je quiq simplement pour la paix, la justice ne m'appartient pas, pas plus qu'elle appartient à quelque être humain.
Je milite depuis un peu plus d'un an contre la peine de mort. Je suis musicien et dès que j'aurais le plus petit pouvoir qui me permettra de t'aider ainsi qu'aux personnes dans ton cas je ferais mon possible.
Amicalement, PAIX + UNITE, j'ai confiance en toi.
Stéphane

Écrit par : Colomb Stéphane | 02/01/2008

Be Strong brother As long as there is life there is hope. Don't let you demoralize true the hardness and humiliation of Guardians. We know what happen there in jail.
Know that we are with you and that you have got a part of you in free with us.
Peace

Écrit par : Souleymane | 02/01/2008

c'est triste tu n'as pas eu de chance on ne te la pas donnée , sincèrement g mal pour toi....

courag courage

Écrit par : tif | 03/01/2008

good year

god bless you

Écrit par : tif | 03/01/2008

Ton histoire est complètement boulversante...
Comment aurait-il pu en être autrement ?
La génération d'enfants qui a suivi la guerre de 14-18 en France a été aussi pour beaucoup une génération d'enfants maltraités, bouffés par la violence et l'alcoolisme de leur pères, eux-mêmes traumatisés par les combats dans les tranchées, par les odeurs et les visions de la mort, de la peur, du sang, de la merde...

Mais ce qui me choque le plus dans ton histoire, au-delà du drame familial que tu as vécu, c'est qu'un état démocratique et moderne, connaissant tes difficultés, t'envoie A 19 ANS (!!!) dans le couloir de la mort.
C'est quand même un comble qu'à moins de 20 ans, on ne te reconnaisse pas le droit à l'erreur. Que ce système judiciaire, si souvent montré du doigt par l'Union Européenne (qui elle même tente d'éradiquer la peine de mort au sein de tous ses états membres), puisse faire preuve d'autant d'inhumanité.
Il n'est pas question de t'excuser. Tu as été jugé coupable, mais quand même... à l'aube de la vie, en pleine force de la jeunesse, tu entrevois déjà la mort...

Bon courage à toi. Dommage que tu ne sois pas né européen, tu te serais épargné quelques années de prison, et surtout cette inommable peine.

Écrit par : Brice | 04/01/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu