Avertir le modérateur

20/02/2008

Refuser la captivité quelque en soit le prix

e970ac92d98d33533746bfafe13723c9.png

Enfants, on peut grandir dans un environnement confortable ou bien dans une grande précarité. Ici, il n’y avait pas de juste milieu, pas de classe moyenne. J'ai eu l'occasion de voir et de vivre des deux côtés. Du côté de papa, il y avait pas mal d’argent alors que du côté de maman c’était la misère. Et le plus étrange dans tous ça, c’est que dans la famille de maman on était plus affectueux et plus tendre les uns avec les autres. J’en conclue que lorsqu’on rencontre des difficultés et des moments difficiles on apprécie différemment et mieux la vie. Quand les choses deviennent faciles, elles sont très vite considérées comme dues. Je suis ici dans le couloir de la mort et je vois combien bien plus que les murs qui nous séparent, d’autres barrières nous divisent mes codétenus et moi-même (gangs, origines ethniques, religion…) Pourtant nous partageons la même condamnation, nous serons tous exécutés sous peu, alors pourquoi ne pas être solidaires les uns des autres et abattre ces barrières invisibles qui nous séparent ? C’est comme si tout ce que nous faisions ici au quotidien nous empêchait d’abattre ces barrières. Ici il y a des personnes qui ne veulent pas finir en prison pour le reste de leurs jours alors que d’autres au contraire le souhaitent. Quand un homme choisit de ne pas vivre emprisonné comme un animal et de ne pas laisser tomber ses appels et sa procédure judicaire pour sauver sa vie et bien, on commence à ériger des barrières autour de lui. Nous ne pouvons pas médire à propos de cet individu car sa vie lui appartient, à lui d’en profiter ou d’en finir. L’essentiel c’est de ne pas être affecté. Refuser la captivité quelque en soit le prix, voici mon moteur. Nous ne parviendrons de toutes manière pas à enlever ces barrières tant nous sommes obsédés par le fait que quoiqu’il arrive nous sommes physiquement séparés les uns des autres et ce en permanence. Il y a différents combats à mener ici en prison comme par exemple le combat contre le système carcéral qui est l’exemple type de ce qui nous divise ici. Malgré que je sois en désaccord au sujet de la façon dont chacun aborde ce problème, je suis d’accord avec leur façon de lutter. Nous devons juste nous organiser car pour être crédible et faire bouger les choses il faut être uni. Je le constate régulièrement lorsque beaucoup m’interroge : « pourquoi as-tu besoin de gens pour faire les choses ? Fais les tout seul, tu n’as pas besoin d’aide ! ». Je réponds systématiquement : « C’est Faux ! » S’il y a un problème avec la nourriture, la propreté des vêtements, etc... Si un ou deux détenus émettent des doléances et les 300 autres ne se manifestent pas, et bien, la direction de la prison ne verra pas telle ou telle chose comme un problème, puisque la majorité n’aura rien dit, et pour cette raison elle considérera que tout va bien. Mais si 25 ou 30 personnes se mobilisent, la direction se dira tient si autant de détenus s’agitent ce n’est pas pour rien, du coup elle interviendra pour « régler » le problème. La puissance des nombres « sans sacrifice il n’y a aucun changement, sans changement il n’y a aucun progrès ». Si quelqu’un choisit de combattre pour sauver sa vie du moins à peu prés les 10 années qui lui restent à vivre dans une cellule ridicule voilà le choix auquel nous devons nous plier : l’Action contre l’immobilisme ! Dans la vie, on doit vivre et assumer les décisions qu’on choisit de prendre.

 « Two Sides »

When we grew as kids there were 2 sides to every fence. You grew up rich or poor .There was no middle. I had the opportunity to see both sides. My dad’s side of the family had lots of money and my mother’s side was poor. But the strangest up thing about this is my mom’s family was more loving and caring for each other. I guess when you have to throw hardships and tough times it makes you more appreciative of life. When things come easy they are usually take, for granted. As I sit here on death row I noticed we have fence between us as inmates. Being that we are all facing the same punishment (execution) we need to start in the direction which will remove this fence from between us. It seems as if everything we do here in our interaction with each other on a daily basis we erect barriers between each other. You have people who don’t want to live in prison for the rest of their lives and you have people that do. If a man chooses not to live like an animal and drop his appeals we start erecting barriers .We cannot talk down against this individual because his life is his to live or end. If you as an individual let it affect you what he does it’s one or two things. Either he’s not doing what you think he should be doing or he’s doing what you don’t have the guts to do. Which is refuse captivity at any cost? As long as we keep barriers between us we will never try to remove them because we are always focused on being separated .There are different fights going on prison against the system which is an example of this division. Even though I may disagree about how everyone is going about this, but I agree with what they re doing. We must organize as a group before change is even a consideration. I see it all the time were others say “why you need help to get thing done, do it yourself you don’t need help”. “Wrong” If there is a problem with food, clothes sanitation, etc…  If one or two people say something and the other 300 people don’t, they do not see it as a problem because if so many people accepted it, it must be right. But if even 25 to 30 people do something they will know something is wrong because that many people don’t just cause problems for nothing. Numbers equal power “without sacrifice there is no change, without change there’s no progress”. If anyone chooses to fight for their life the next 10 years in a 9y12 cell that’s their choice to make. You must live with the decisions you make in life.

Commentaires

Chacun a le choix de se battre ou non, je ne sais pas pourquoi tu es la et cela ne m' importe pas, tout se que j' espère s'est qu' en te battant tu arriveras à changer vos conditions de vie, n' attends rien des autres, Fonce!! Je sais facile à dire, mais c'est comme dans la vie à l' extérieur si tu attends une cohésion, rien ni personne ne bougera! Je te souhaite plein de courage, je ne sais pas si tu peux être gracié mais je te l' espère chaque être humain a le droit à l 'erreur mais pour moi aucune société ne peux demander la mort d' un de ses enfants

Écrit par : marie | 20/02/2008

courage travis le fait de communiquer par ordinateur ou autre a l air de t aider et je suis contente pour cela pour le reste je suis persuadee que ça va s ameliorer tu as raison bas toi cela renforce ton courage amities annie

Écrit par : annie | 20/02/2008

jéspére ke tu ten sortira un jour de ce couloir de la mort tu mérite pa ca car tou le monde commi des erreurs

Écrit par : jessica | 20/02/2008

Bon à mon tour de venir encourager Travis.
Je viens lire les messages de ton blogs régulièrment depuis 2 mois et je n'ai jamais posté de messagen car je me sentais pas trop à ma place. Soucis de conscience etc... Mais la je prend le temps de t'écrire.

Après toutes ces lectures j'ai vraiment l'impression que tu es quelqu'un de bien qui se bat juste pour sa dignité et les conditions de son incarcération. Bien entendu je suis partagé par les sentiments en pensant aux pauvres victimes. Je ne connais pas les circonstances des faits mais je pense à cette famille aussi.

J'espère que ton courage et ta volonté l'emportera dans ton combat et je vais essayer de t'envoyer une petite carte de mon pays... la suisse... (avec mon super anglais !!!!) afin que tu puisse t'évader dans tes pensées.

Amicalement Sandy

Écrit par : Sandy | 20/02/2008

Ca m'a touche ton histoire. Tu sais d'etre a l'interieur ou a l'exterieur, je pense qu'il y a aucune liberte dans les 2 cas. C'est qu'une illusion. Ton emprisonnement est plus visible car il est physique, hors ceux de l'exterieur il est spirituel. L'une des choses qui emprisonne, c'est l'avidité, surtout de l'argent. Avec ta maman, tu avez l'amour car tu etait libre et non avide. L'argent, c'est l'un des objets de controle: payé des impots, ... Le mensonge et la continuelle propagande en est une autre: le plus visible c'est la tele. Il y a qu'une chose qui peut nous sortir de cette prison spirituel, c'est notre Dieu et Seigneur Jesus Christ. il est le veritable amour et il nous l'a manifeste et prouve par son sacrifice sur la croix pour nous oter nos peches et nous faire sortir d'egypte dans un sens spirituel. Il est amour et il nous a commande de nous aimer les l'uns et les autres. Il est le chemin, la vérité, et la vie. Je ne sais pas comment decrire la joie que me donne Jesus Christ et l'attente de sa promesse. Mais si tu veux connaitre cet experience, la parole de Dieu te donnera la verite et le Saint Esprit. Et seulement la parole de Jesus Christ car il y a de des loups qui rodent.

Écrit par : Gilles | 21/02/2008

Te battre est la meilleure chose que tu puisses faire. Il ne faut jamais laisser tomber, même si c'est très dur, mais le combat vaut la peine. Chacun fait des erreurs et des faux-pas, tu ne mérites pas d'être condamné à mort. Garde le courage et la volonté, garde ta force et ta determination, et sans illusions non plus, garde un peu d'espoir.
Avec tout mon soutient et mon amitié.
Laetitia

Écrit par : Laetitia | 21/02/2008

Je suis certaine que si tu n avais pas pris 70 ans de prison pour vol aggravé et qu on t avait laissé une chance de te racheter,tu leur aurai prouvé a quel point tu es un homme bien!N importe quel individu qui sait qu il est enfermé pour le reste de ses jours pète les plombs et c est normal! J affirme que le systéme americain est seul responsable de l acte qu tu as commis!Je ne veux pas que tu meure mais je ne veux pas que tu finisse tes jours en prison! J aimerai que tu sois libéré,y a t il un espoir? Si quelqu un sait,qu il me reponde...Je suis mariée et j ai 3 enfants mais je voulais que tu sache que j aurai trés bien pu etre ta valentine.Bisous.

Écrit par : valerie | 22/02/2008

A propos du cas de Travis, il est condamné. Le seul moyen de casser son jugement serait de trouver un vice de procédure lors de son procès et l'enquête précédent celui ci. Il faudrait pour cela qu'il ait un avocat compétent connaissant la législation et la procédure de peine de mort. Il me semble avoir compris que Travis n'est pas satisfait de son avocat, qui semble être un commis d'office. Il semble également qu'il n'ait pas les moyens de se payer un avocat. Alors deux choix se profilent: le soutenir financièrement pour lui payer un avocat, et pour y parvenir il faudrait créer un élan de soutien via ce blog, une association ou 20minutes pour Travis, ou l'accompagner par nos messages vers sa mort... Si l'on choisit la seconde proposition et bien on se rend complice, non?

Écrit par : Albator | 22/02/2008

Bonjour mes amis/es
Il a besoin de tous les moyens pour se défendre:

"Je dispose désormais d'un compte paypal pour financer ma défense, merci pour votre aide."

Prends soin de toi
Take care
My best wishes

Écrit par : Mistraud | 22/02/2008

salut j'espère sincèrement que tu réussiras à te sortir de cette situation je ne comprends pas sur quoi se base la justice pour donner à la base une peine de 70 ans de prison à un jeune qui a connu la rue et la galère honte au système américain de laisser son peuple subir cet univers de gang de tuerie et de violence. Aucun président ni aucun juge n est capable de ressentir ni de comprendre quelqu un comme toi qui a connu la rue et appris sa propre loi de survie. j ai connu la galère pas comme toi c sûr je ne suis pas issue de quartier difficile mais j ai subi des traumatismes et j ai été rejetée par les miens alors pour m en sortir pour manger je suis passée du côté obscur jusqu'à ce que la justice me rattrape et que j obtienne du sursis pour mes délits en regard de mon passé mais je sais que j ai également eu une peine alourdie en regard des personnes condamnée pour la même chose que moi ...je constate avec désespoir que la justice n est pas égale si j'étais riche j aurais aimé t'aider mais je n ai qu un soutien moral à t apporter et j en suis navrée ... courage

Écrit par : shayanna | 22/02/2008

Nous sommes tous dans ce couloir; combien de temps me reste-t-il ?
Est-ce que ma vie sera utile ? Voilà la vraie question, je ne veux pas perdre mon temps à m'amuser et consommer ...A quoi je sers ? A quoi tu sers, voilà ...
Alors, si à travers tes messages tu amènes des gens à refléchir, à aller vers les autres au delà des différences... tu as une vie meilleure que celui qui la gaspille à n'être utile qu'à lui-même.

Écrit par : pascal | 24/02/2008

ARRETER DE REVER!!!
LES GENS LAISSENT LES SDF crever dans la rue sans leur donner rien et vous penser qu'ils vont aider un gas en zonzon?

Debout! Reveillez-vous! Noel, c'est passé!!!

Écrit par : Brigitte | 24/02/2008

"Il fût un temps où les français crurent VRAIMENT qu'ils allaient s'aimer les uns et les autres" - Jacques Prévert, à propos du Front Populaire et des grandes grèves de 1936.
@ "There was a time where frenches really believe that they could love themselves, all together" - Jacques Prevert, french poet, about the Popular Front and the gigantics strikes of 1936.

"Comment pouvons nous faire pour que ça dure ?" - Militante grèviste lors des grèves ouvrières de mai 1968.
@"How could we do so that lasts..." - A striker, during the french strikes of May 1968

"Le peuple uni ne sera JAMAIS vaincu" - Sergio Ortega, juin 1973... Le gouvernement chilien tombera le 11 septembre 1973 avant que Pinochet ne rende finalement le pouvoir en 1991. Depuis, Michelle Bachelet, une femme de gauche gouverne le pays. Quoi qu'il arrive, ce chant sera repris par les opprimés du monde entier.
@"An united people never be defeated" - Sergio Ortega, june 1973. The chilean government will fall the september eleven, 1973. Pinochet will finally give up the presidence after a vote in 1991. Since this, Michelle Bachelet, a socialist woman presides today to the country. This slogan will be retaken by oppressed people all around the world.

C'est effectivement dans la lutte et avec des valeurs d'humanités et de solidarité que se jouent les combats et que se gagnent les victoires. Y compris en prison.
Ne lâchez rien...
"Une vie militante est une belle vie" - M. Kriegel-Valrimont, ancien résistant communiste de 91 ans, deux mois avant sa mort en aout 2006. Paix à son âme...
@That's effectively during struggles, and with valors of humanity and solidarity that the fights are played and victories are won. Included in a prison.
Don't give up guys...
" A militant life is a nice life" - M. Kiegel-Malrimont, old communist resistant, 91 years, two monthes before his death in august, 2006. Rest in peace Comrade...

Écrit par : Brice | 26/02/2008

Travis,

Je t'ai comme promis envoyé une carte de Genève!!! j'espère que tu la recevra vite et te dis à bientôt.

Sandy

Écrit par : Sandy | 27/02/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu