Avertir le modérateur

16/04/2008

J'ai envie de jouer avec mon destin

Un matin, avec deux camarades d’école, nous avons volé une voiture pour nous rendre au centre-ville. Un des gars a proposé de voler un camion remorque pour conduire. Alors, nous avons trouvé un parking de stationnement et j’ai choisi un camion auquel j’ai cassé la fenêtre. J’ai essayé de le démarrer, mais je n’y suis pas parvenu. Je me suis donc installé sur le siège passager et j’ai demandé à mon copain d’allumer ce maudit camion car quelqu’un m’avait aperçu. Nous avons démarré. Stoppés à un feu rouge, je pouvais apercevoir le trafic derrière nous et distinguer la police. Devant nous des policiers à cheval, filtraient la circulation. Tout à coup, un fusil pointe sous mon nez. Quelqu’un crie « placez vos mains sur la tête et ne bougez plus.  Le gars qui conduisait a brusquement appuyé sur le champignon, et nous avons décampés. Les policiers se jettent à notre poursuite. Le conducteur ne conduit pas très bien il n’avait que 14 ans et moi 15. C'est le milieu de la journée, les rues du centre ville de Dallas sont pleines de gens qui circulent, certains s’affairent, d’autres essaient de faire fonctionner le kiosque à journaux. Lorsque le gars qui conduit emprunte une ligne droite, j’ouvre alors la portière et me jette hors du véhicule. Je glisse sur le sol, la police passe sans me voir, je cours jusqu’au bus et repars en direction de l'école. Le lendemain matin, j’ai encore envie de jouer avec mon destin… Nous essayons à nouveau de voler une voiture, la police nous voit et nous poursuit jusqu’aux abords d’une maison à l’écart. Je me cache sur le côté de la maison. Les policiers ne me voient pas moi mais un chien se met à aboyer. L’occupant de la maison regarde par la fenêtre. Quelques minutes plus tard, la police m’arrête et me présente au juge pour enfant. Ma mère et mon beau père sont venus me récupérer. Ils ne m’ont pas corrigé, Ils m’ont déposé à la maison de ma grand-mère. Ma mère était plus occupée à se shooter avec son mec…

Second arrest

A couple of days passed and I was joy ridding again. One morning me and 2 gays from school stole a car and went around driving downtown. One guy asked me if I could steal him his own truck to drive. So we found a parking lot and I went up to a truck broke the window and tried to start it up but it wouldn’t. So I went and go in the passenger seat and told him to drive because someone saw me. When we got to a red light I could see in the traffic behind us the police was coming. In front of us the police on horses were stoping traffic. All of a sudden a gun comes threw me window and someone say put your hands up and don’t move. This guy driving just stomps his foot on the gas and we take off, the police on the horses are jumping out the way. This guy cannot drive too good he’s only 14 and I’m15. This is the middle of the day, people are jumping out the way, he running over newspaper stands in down town Dallas. Once he’s going straight I just open the door and jump out. I slide on the ground, the police goes by and I run off and catch a bus back to school. The next morning I push my luck and try to steal another car and the police see us and chase me to a house where I hide on side. They do not see me but a dog is barking and someone looks out the window. A couple of minutes later the police run over and drag me off to juvenile. My mom and stepdad come pick me up again then drops me over my grand mothers house. She’s more concerned doing drugs with her husband.

Commentaires

Des grosses bêtises, tout le monde en fait, tout le monde en fera !

Ce qui importe le plus, c'est de distinguer les responsabilités.

Ce que moi, je lis, c'est un récit de grosses bourdes faites et la relation d'une SEULE responsabilité : celle des parents !

Désolé, mais à 14/15 ans, on est capable de "voir" si ce qu'on fait est mal ou bien ?
A cet âge-là, les Lois ne permettent pas de conduire un camion, et encore moins d'en facturer les vitres ... A croire que c'est dans les gênes !

Écrit par : André | 17/04/2008

à André: C'est super grave d'avoir des commentaires de ce type. Je veux dire, tu nous fais quoi là? Du Goebels? De l'Hortefeux??? Les gênes?? Tu insinues quoi... Parceque ce que je comprends c'est que comme Travis est noir il a une prédisposition à être délinquant? Tu sors d'où pour avoir des thèses pareilles?

Écrit par : Biloute | 17/04/2008

à Annie:
Lis moi un peu cette dépêche... C'est pas une bonne nouvelle du tout...
C'est même trés grave!
ETATS-UNIS
Les exécutions par injection mortelles validées
NOUVELOBS.COM | 16.04.2008 | 17:01
La Cour suprême américaine a jugé conformes à la Constitution les exécutions par injection mortelle.
La Cour suprême américaine a estimé, mercredi 16 avril, que la méthode de l'injection mortelle était conforme à la Constitution, une décision assortie de quelques réserves mais qui devrait relancer les exécutions dans la majeure partie du pays.
Par 7 voix contre 2, la plus haute juridiction du pays a estimé que le risque de souffrance lié à cette méthode utilisée dans la quasi-totalité des exécutions aux Etats-Unis ne la classait pas dans les "châtiments cruels et inhabituels", interdits par le texte fondateur.

Trois produits

L'exécution par injection mortelle consiste en l'administration de trois produits : le premier endort le condamné, le deuxième paralyse ses muscles, le troisième arrête son coeur. Mais si l'anesthésiant est mal administré, le condamné peut souffrir atrocement.
Des études scientifiques et une série d'exécutions ratées ont démontré que cela arrivait, ce qui a ralenti les exécutions ces dernières années, avant de provoquer un moratoire de fait depuis que la Cour a annoncé le 25 septembre qu'elle allait examiner le recours de deux condamnés du Kentucky (centre-est).

Écrit par : Nounout | 17/04/2008

@ Biloute,

Non, non, ce n'est absolument pas le message ue je veux faire passer. Si on reprend ce que j'écrivais, j'y parle SEULEMENT des délits commis à répétition depuis l'âge de 14/15 ans ... On dirait que quelque chose d'interne conduise certain à agir de la sorte, sans pouvoir (vouloir ?) se corriger. Je ne parle pas du tout de couleur de peau, j'ai sans doute bcp de défaut, mais pas celui-là.

Écrit par : André | 17/04/2008

Bah, André quest-ce qui te prends ?

Et Marie, où es-tu? Reprose un plan moules/frites ça rend André plus gentil et plus pertinent.

Écrit par : Mike | 17/04/2008

Ce sont des conneries presque banales, dans la société d'aujourd'hui, mais ce que je trouve abérant, c'est que personne ne te dise rien. Ta mère préférait visiblement s'occuper de son mec que de toi, c'est dur à vivre, pas évident, je comprend un peu que tu puisses recommencer, puisque personne ne s'occupait de toi, en gros. Tu étais livré à toi même,pourquoi arrêter ces conneries finalement puisqu'apparemment, tout le monde s'en foutait que tu en fasse. C'est pas facile, mais aujourd'hui, ton regard sur les choses a changé, tu as mûri dans le bons sens.
Avec mon amitié.

Écrit par : Laetitia | 18/04/2008

Je suis étonnée que personne n'ai relayé cette information...
Au moment où quelques Français excités par RSF et les médias se déchaînent pour les "Droits de l'Homme" en Chine. On annonce fort discrètement sur nos radios la Reprise des exécutions aux USA ce qui représente 3300 âmes... 3300 condamnés dans le couloir de la mort dans la plus grande démocratie du monde.
Et là, silence radio?
Quoi?
Pas de BOYCOTT pour réclamer les "Droits de l'Homme aux USA"?
ça me troue le c..!

Écrit par : Ruby Popolino | 18/04/2008

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu