Avertir le modérateur

29/07/2008

Pas à pas

Les perdants ont enfin une victoire ! Le 3 juin 2008, l'état du Texas n'a pas été autorisé à tuer de nouveau. La Cour d'appel a accordé un sursis (indéfini) à Derrick Sonnier. Le bureau du procureur est insatisfait du tour que prennent les évènements. Mais pour nous, ce n'est qu'une petite victoire dans une guerre majeure, il nous faut donc continuer à avancer avec toute la force de notre détermination. Les petites victoires ne signifient rien si on perd la guerre à la fin.
Si vous ressentez les choses comme moi, vous savez qu'on ne peut pas se permettre de perdre, parce que le coût de l'échec représente la perte de nombreuses vies. Nous devons utiliser cette victoire pour nous motiver, continuer à avancer sur le chemin qui mène vers l'abolition de la peine de mort, étape par étape. Souvenez-vous toujours qu'il faut de nombreux petits cailloux pour faire un gros rocher. Espérons que les juges de cette nouvelle Cours d'appel auront une prise de conscience, et qu’ils auront les tripes de mettre fin à tout ça une bonne fois pour toute.

One step at a time.

Finally we have a victory for the underdogs. On June 3, 2008 the state of Texas was not allowed to start killing again. The court of Criminal Appeals granted Derrick Sonnier a stay of execution. The DA's office is very disappointed with this turn of events. But for us this is only a small victory in a major war, so we must still forge ahead with the force of determination. Victories within a war means nothing if you lose the battle in the end.
If you feel as I feel then you know losing is not an option because the cost of failure is death for many. What we can do is use this victory as a motivation down the path to ending the death penalty small step by step. Always remember it takes a bunch of little rocks to make a big rock. Hopefully the judges in these new Appeal courts are coming around to their senses and will have the guts to end this once and for all.

23/07/2008

Réflexion

Qui est l'homme le plus riche? Peut-être que c'est moi, tant que j'ai mes rêves et mes visions. Je peux atteindre les âmes de ceux qui sont perdus, ceux qui sont sans but. Les emmener vers un chemin de sagesse et de droiture, les aider à distinguer un futur, et à reconnaitre leurs erreurs. L'égoïsme dont nous faisons tous preuve est devenu si banal. Pour vraiment comprendre le sens de la vie, il faut savoir ce que c'est qu'aider les autres. Donner du fond du coeur, sans rien attendre en retour. C'est devenu rare dans nos sociétés. Alors j'espère éloigner les esprits de toutes ces choses qui ne comptent pas dans la vie, ces choses qu'on nous conditionne pourtant à croire nécessaires. On ne nous apprend pas à vivre en osmose avec notre élément naturel, à utiliser notre instinct à la place de tous ces luxes modernes. N'oublions pas d'où nous venons en tant qu'humains.

Concrete contemplations

Who's the greatest? Im the greatest man on the planet with visions and dreams to never lose. Conquering all soul's of those lost without any direction. Taking them down a path of enlightement and righteousness, to help them see the future of their life and the error of their ways. The selfishness we all exhibit has become a common occurence. To truly understand the meaning of life we must first know what it is to help others. Giving from the heart without any expectations of something in return. This has become a rare occurence in our societies today. So I hope to bring minds off the things that dont matter in life, things we've been trained to think we need. We're not being taught how to function in our natural element, to survive off instinct instead of all the modern day luxuries. Let us not forget where we have come from as humans.

Un grand Merci à Jane & Fanny pour leur précieuse aide!

16/07/2008

First Mistake

Non, non le blog n'est pas mort!! Travis est trés productif: je reçois 2 à 3 textes par semaines, une centaine sont en attente sur mon bureau! A vrai dire, je ne tiens pas trop la cadence: donc si il y a des volontaires pour saisir les textes (Angel m'aide trés gentiment mais j'ai déjà largement abusé...) contactez moi via le mail de travis.
Petite info avant de retrouver les mots de Travis: Le 21 juillet prochain notre bloggeur fêtera ses 32 ans. On ne peut malheureusement pas lui envoyer de gateau, mais à défaut une petite carte, un petit mot, un bouquin via amazon ou un peu d'argent via son paypal lui feront plaisir!
Bonne lecture!
------------------------------------------
J’ai commencé à rencontrer des problèmes avec la police à l’âge de 12 ans. La première fois, c'était en 1989. Ma mère (Nancy) et mon frère (Darmonica) et moi vivions avec le petit ami de ma mère (HB) et son fils (JR). Nous habitions dans un appartement à Dallas (DAK CLIFF). Notre appartement donnait sur un centre commercial, le K-Mart. Un jour, avec JR, nous avions entrepris de nous rendre au K-Mart pour regarder les jouets. Nous avons déambulé dans les allées, sans un rond. Il y avait des petites voitures, des Micro Machines qui nous avaient tapé à l’œil. Nous les voulions vraiment. Après un bref regard autour de nous, j’ai ouvert une boîte et j’en ai glissé dans la poche arrière de mon short. Nous sommes ensuite rentrés en faisant gaffe de ne pas nous faire repérer par la surveillance du magasin. Arrivés sur le pas de la porte, deux hommes nous ont accostés et nous ont demandé de les suivre. J’ai pensé à m’enfuir, mais je ne pouvais pas laisser JR. Nous avons obtempéré et ils nous ont conduit jusqu’à l'arrière du magasin. Ces gars étaient des membres de la sécurité du magasin. Quand nous sommes arrivés dans le bureau, ils nous ont dit qu'ils nous avaient observés avec leur caméra. J’ai donc retiré la voiture de ma poche et déposée sur le bureau. Ils nous ont demandé les coordonnées de nos parents afin qu'ils puissent les appeler pour venir nous chercher. Je leur ai donné le numéro de la maison et ils ont appelé ma mère.Quand le responsable l’a appelé, j’ai cru comprendre que ma mère lui a asséné quelques insultes. Après avoir raccroché, il a donc décidé d’appeler la police car les menaces que ma mère venait de lui faire ne l’avaient pas laissé indifférent. Nous nous sommes donc retrouvés dans ce bureau avec ma mère et la police… Quand j'ai croisé le regard de ma mère, j’ai très vite compris que j’étais dans la Merde ! Après avoir pourparler, nous avons été invités à rentrer chez nous. Quand nous sommes arrivés à la maison, Nancy nous a dit : « vous préférez dîner en premier ou prendre une rouste d’abord ? ». J’ai opté pour le dîner, histoire e gagner quelques minutes. Pendant que je mangeais, elle battait JR à coup de ceinture. J’ai donc mangé le plus lentement possible. Après un certain temps, elle a sonné la fin de mon dîner et m’a dit de la rejoindre dans la chambre. J’ai eu le droit à une longue et douloureuse raclée. Puis, j’ai été punis dans ma chambre. Je repense à ça… et je me demande pourquoi elle ne s’est jamais assise avec moi pour parler ? Pourquoi ne m’a-t’elle jamais demandé : « Pourquoi avez-vous volé? Vous rendez vous compte des conséquences ? Ne prenez pas les choses qui appartiennent à d'autres ! Pense à ton avenir ! Puisque tu es plus âgé que JR montre lui l’exemple ! » Je n’ai jamais rien entendu de tel… Maman n’a jamais su communiquer autrement que par des coups. Qui sait comment ma vie aurait pu être si elle m’avait parlé comme on parle à un enfant ?

First Mistake
The first time I had trouble with the police I was 12 years old. This was in 1989. Me, my mom (Nancy) and brother (Darmonica) lived with my moms boyfriend (H.B) and his son (JR). We lived in an apartment in Dallas (DAK CLIFF). Across the street from the apartment was a department store called K-Mart. One day me and JR walked across the street to the store to just look around at all the toys. We were walking down the aisles but we didn’t have any money. There was some toy cars we really liked called micro machines that we liked very much. We wanted them so bad. Then looked around and didn’t see anyone looking. So I opened them up and put them in the back pocket of my shorts. We them walked around a little more looking then left to go back home. As we were going out the door 2 men came out and told us to come with them. I thought of running but I couldn’t leave JR. So we walked with them to the back of the store. These guys were security. When we got into the office they told us they saw us threw the camera’s and I took the cars out of my pocket and put them on the desk. They asked us about our parents so they could call them to come pick us up. I gave them our home number and they called my mom. As he was talking to her I could tell she was saying some vulgar things to him. After he hung up he said he’s going to call the police because she’s seems as if she will do something crazy when she came. So the police and my mom comes. When I saw the look on her face I knew I was in deep trouble. They told her they get home. When we got home she said do you eat or get your ass whipped first. I choose to go I could prolong it. While I was eating her was beating his son with a belt. I was eating my so slow and after a while she told me to finish and get out of room. When I got in there she beat me with a several minutes. Then told me to go to my room. I think back on this, I wonder why she didn’t sit with me and talk to me. (Why did you do this stealing ? Did you think about us ? You do not take things that belong to others ? If you imagine the future come and ask me and we will see if we are still together ? Since you are older then JR you have to show him right.) Nothing of this to me. Beating me was how she wanted to cpmmunicate. Who knows how my life would have turned out if she learned how to communicate with me as a kid.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu