Avertir le modérateur

21/10/2008

Kevin Watts est mort

Kevin Watts était un codétenu, mais aussi un ami de Travis. Ce «père d'une petite fille, écrivain et poète» a été exécuté dans le couloir de la mort le 16 octobre 2008 par l'Etat du Texas. Pour lire ce qu'il disait à Travis il y a quelques mois, cliquez ici.


Quelques passages de cette discution entre condamnés à mort:

Travis : Quelle est l'idée fausse la plus répandue chez l’opinion publique à propos de la peine de mort?
Kevin : Que ce qui nous arrive ne pourrait jamais leur arriver à eux ni à l’un de leur proche. Je veux dire… disons que l’un de leur proche commette un crime qui le conduise à la peine de mort. Tous leurs préjugés, leurs perceptions changeraient. La peine de mort deviendrait alors une profonde injustice. Par conséquent avant de porter un jugement sur l’un ou l’autre, je les invite à se mettre à notre place, et là enfin, qu’ils se mettent face à cette évidence : souhaiteriez-vous la peine de mort à cet être cher ou à un autre ?

Travis : Considères-tu que tu as été défendu correctement à ton procès?
Kevin : Dans un sens oui, dans la mesure où les avocats sont formés au droit pénal et connaissent la loi. Mais, ai-je disposé d’une défense appropriée, équitable je dirais : non ! Puisque bien qu'ils aient été formés et qu’ils connaissaient la loi, pourquoi n’ont-ils pas plaider pour sauver ma vie comme si je leur avais payé des milliers ou des millions de dollars ou alors encore comme si j'étais innocent ? On peut tout obtenir en payant ; mais on te considère comme un sous homme à partir du moment où ils te regardent comme un coupable.

Travis : Si tu avais l’opportunité de changer une chose dans ta vie, que ferais-tu?
Kevin : J’aurais poursuivi mes études. J’aurais pu aller loin avec un diplôme plutôt qu’un casier judiciaire. J’éprouve beaucoup de dénigrement et de dépit pour la pauvreté, mais je lui suis reconnaissant parce qu'elle m'a enseigné de nombreuses valeurs et j’entends bien sûr un autre sens que le sens factuel du mot pauvreté, je ne me limite pas à sa définition lexicale.

Travis : As-tu été soutenu par ta famille depuis ton emprisonnement ici?
Kevin : Financièrement, non ! Physiquement, non ! Psychologiquement, spirituellement, émotionnellement ? Oui, oui et oui ! Les souvenirs des moments partagés et construits me permettent de m’évader de cette situation atroce. Bien qu'ils ne soient pas présents ici comme je le voudrais, ils le sont quand même à leur façon et c’est le plus important… Tirer le meilleur, même dans la pire des situations : une chose que j'ai apprise au cours de ma vie. Ils ne m'aident pas dans les démarches judicaires, ils ne viennent pas me voir souvent ou m’écrivent rarement, mais il me reste leur amour. L'amour vrai est le pire que tu sois riche ou pauvre et ce jusqu'à la mort et après.

Travis : Que ressens-tu quand tu penses à la victime de ton crime?
Kevin : Je ne peux pas me maudire, mais il existe une expression qui résume bien mon état d’esprit, «j’ai tout foutu en l’air !». C'est un cycle, tu vois, ils ont été considéré victime par une victime et ainsi de suite. J’aimerais tellement revenir en arrière,  personne ne mérite d'avoir sa vie entre les mains d'un autre humain. Viendra alors Thanksgiving, Noël, les anniversaires ou quoi que ce soit… que des familles vont vivre seuls ! Elles ont désormais en leur sein qui ne sera jamais comblé… Savoir que je suis responsable de tout ça me fout en l’air… non pas parce que je suis dans le couloir de la mort, à attendre une mort plus que certaine, mais parce que je suis cet humain…Un humain qui a la capacité de donner et inspirer la vie. C’est vraiment ce que je ressens. Personnellement, je te mentirais si je te disais que j’ai ressens autre chose car je ne le connaissais pas personnellement.

14/10/2008

Je me trouve dans un état de « nulle part »

Il y a des moments dans la vie où le temps n'a pas de sens. Vous pouvez être dans un vide où le matériel devient tellement futile. Souvent, dans ma cellule, je me trouve dans un état de « nulle part ». Pas de sons, rien. Juste le sentiment que les battements de ma poitrine fluctuent au rythme de la vie. Et après quelques minutes, ma respiration se perd dans le néant. Je suis dans un état de paix où je peux vraiment comprendre l'essence de l'être, je parviens à être au-dessus de tout. C'est la première fois qu’au cours de ma courte vie, je parviens à ressentir cette paix véritable. C'est un état que tout le monde devrait expérimenter pour vraiment comprendre de quelle manière la vie commence et de quelle façon elle s’achève à travers l'esprit. Je vous assure qu’une fois que vous aurez essayé vous aurez du mal à revenir à la réalité de la vie avec tous les problèmes et les distractions qu’elle comporte. 

Lifes Void 
 
 There are times in life where time has no meaning. You can be in a void where the existence of material becomes irrevelant to reality. Often times in my cell I find myself in a state of nowhere. No sounds, no nothing. Just the feeling of my chest rising and falling to the rhythm of life. But after a few minutes my breathing merges into nothingness. I’m in a state of complete peace where I can truly understand the essence of being above life. This is the first of true peace for me in all my 32 years of life. This is a state everyone should experience to truely understand life begins and ends in the mind. I promise you will be hard pressed to come back to the reality of life with all it’s problems and distractions.

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu