Avertir le modérateur

12/12/2007

Ma réponse: Rêves Brisés

A l’attention des intéressés…

J’aimerais commencer cette lettre en vous saluant tous et en vous remerciant pour tous vos commentaires, messages et mails. En raison de l’important nombre de mails, je ne peux me permettre de formuler de réponses individualisées. Cette lettre constituera une réponse globale. Si vous souhaitez une réponse directe et précise à l’une de vos questions, je vous invite à m’écrire à mon adresse postale, en prison.

A ceux qui n'avaient pas de bonnes choses à dire, à ceux qui ont laisé des messages de haine et de méchanceté, je vous respecte pour votre franchise et votre honneteté.


En découvrant vos positions à travers vos messages, je peux me faire une idée de l’étendue de vos connaissances, des clichés que vous avez en France… Je vous prierai s'il vous plaît de ne pas m’étiqueter ou de faire de moi un stéréotype trop rapidement.

Est-ce si commun de nous juger moi et les miens aussi rapidement, sans prendre en compte les préjudices ou les élements qui nous auraient conduit à l’endroit où nous nous trouvons? Pour ceux qui me soutiennent et qui croient en moi, je vous demande de me juger le plus honnêtement et sans scrupules.

Je n'ai rien à cacher et je vous exposerai volontier les raisons qui m’ont mené à mon emprisonnement dans le couloir de la mort.

J’ai fait appel de ma condamnation, cet appel vient d’être rejeté.


J’ai été emprisonné dans un quartier de prisonniers de la société civile où je purgeais une peine de 70 pour vol (pour récidive, j’avais pris 5 ans pour cambriolage). J’étais libre de mes mouvements en journée, je pouvais aller vaquer à mes occupations et j’avais la possibilité de travailler, le tout dans l’enceinte de la prison. Je disposais du statut de “résident”. Pour accéder à ce statut, il faut avoir une conduite irréprochable, ne pas jouer au perturbateur. Pour obtenir un permis de travail en prison, les autorités pénitentiaires consulte l’historique de vos incarcérations, elles vous interrogent de manière à définir si on peut vous faire confiance. On vous fait ensuite passer une serie de test psychologiques. J’ai passé tous ces tests. Pourquoi? Parceque je ne suis pas une mauvaise personne. Mon coeur n’est pas mauvais, et ne le sera jamais. Je ne suis ni diabolique, ni machiavelique. Je dois admettre que j’ai commis de nombreuses erreurs et j’ai fais de mauvais choix aussi, mais cela fait t’il de moi une mauvaise personne? Si j’étais parfait je ne serais pas humain pour autant.

Tous ceux d’entre vous qui souhaiteraient me connaître en tant qu’individu lambda doivent le faire en essayant de déceler la part de bon qu’il y a en moi. Je ne vous pousse pas à tirer de quelconques conclusions bien qu’en général, elles viennent d’elles-mêmes. Chaque jour qui passe est une bataille que je mène contre moi-même pour faire de moi un meilleur homme qu’hier.

Ce que je suis sur le point de partager avec vous, je m’étais convaincu de ne pas le faire sur ce blog. Mais avec tous les remous, les émois provoqués par certains commentaires, je dois vous confier quelques-uns de mes sentiments.

Je ne suis pas un sans coeur, je ne suis pas un assassin sanguinaire. Je suis quelqu’un à votre image, j’ai des sentiments, des émotions qui me pèsent chaque jour depuis le décés de cet homme que je suis accusé d’avoir tué.

Que je sois coupable ou non, le fait est qu’un homme est mort. Aujourd’hui, il y a des enfants privés de père, d’autres privés d’oncle, une soeur sans son frère, et une mère et un père qui pleurent leur fils. Ces pensées m’obsèdent. Je connais la peine de cette blessure, je connais également la peine d’une telle perte! Ce qui m’interloque, c’est que beaucoup de gens ne comprennent pas ces pensées.

Vivre cloîtré dans une cellule exigue 23 heures sur 24 entouré de gens qui ne savent rien de moi, de mon histoire et de ma situation, mais qui se sont fait une opinion trés précise de ce que je suis, me mine.

Avez-vous déjà croisé le regard de la mort? Moi oui et je ne l’oublierai jamais. Il y a quelques mois, alors que j’avais rendez-vous avec un avocat et que je me trouvais dans l’un des box destinés aux visites, le box voisin était occupé par un gars dont l’éxecution était prévue le lendemain. Nos regards se sont croisés, il m’a salué d’un clin d’oeil, et au même instant je découvris la mort dans ce regard.  Il est mort par injection létale le lendemain.

Ne souhaitez jamais à quelqu’un une chose dont vous n’avez pas connaissance.
Même si je sais c’est tiré d’un bouquin:”ça nécessite beaucoup de travail, de la chance, pas mal de sacrifice et une bonne dose de patience;”

PS: La phrase du moment dans mon unité, A méditer!
 “Plus on traîne à se trouver un avocat, moins il a de temps pour nous sauver la vie”
 
BROKEN VISIONS

To everyone who inquired…

Let me start off by greating everyone with a hello and thank you for all the comments and messages. Due to a large number of e-mails I cannot respond to each one individualy and wiil do it as one. But if you wish a direct response to me you have to write to me at my prison address. Those that didn’t have good things to say, I respect you for your honesty and want to know how evryone feels. But knowing evryone’s thoughts I can begin to understand the things you may not know about or are aware about. Please do not be so quick to label or stereotype that type of person I am.
Are your prejudices and bases so deeplys ingrained that you judge me and my hole being as a person baseds soley on one incident
Even those who believe in me I ask you alos to judge me by hox I present and conduct myself. I have nothing to hide and would gladly tell everyone the whole situation that lead to my confinement on death-row. Being that my case is still in court on appeal I don’t think that would be a decesions.
I’m not gonna let my want for acceptance averule my common sense. This much I will tell you is that I was a inmate in genral population that was allowed to walk around and work at different jobs. (a trustee inmate).

To get this status you must not be a trouble maket and cause problems. Before you are allowed to work or do this type of  things, they chack your prison history, interview you and ask you all type of questions to be sure you can be trusted. They even have you take psch. tests. I passed all these tests. You know why? Because I am not a bad personn at heart and never will be. The fact is it’s not just in me to be an evil person.
I will admit I’ve made some bad decisions in my life but does that define me as a person? If a I was perfect, I wouldn’t be a human then.

Everyone that gets to know me as a person gets to see the good that exists within me. It’s not something I push upon people but a conclusion they come to themselves.  Everyday is a battle for myself to make myself better today than I was yesterday.
What I’m about to share with you is something I said I wasn’t gonna put on this blog. But with there being so many emotions in people’s comments I’ve decided to reveal to you some of my feelings. I am not some heartless and cold blooded killer that loves the sight of blood. I am a personn with feelings and emotions that struggle everyday with the death of the man Im accused of killing.  If I am guilty or not the bottom line is a life has been lost. There are kids without a father, kids without an uncle, a sister missing her brother, a mom and dadwithout there son.

These thoughts are constantly on my mind. I know the pain of hurt, the pain of lost ! What’s so strange to me is a lot people who don’t understand this logic of thought. To walk around a cell 23 hours a day with people who know nothing about you or your situation but yet convinct you with personal opinion. Have you ever looked in to eyes with death in them? I have and it’s something you never forget. A few months ago, I was ging to visit with my lawyer and as I was going in the both the one next to mine was occupied by a guy who had an execution date the next day.  We made eye contact and right at the same time I saw the death in his eyes. First time in my life I saw death and sorrow as one. He was executed the next day. Never wish something one someone you have no concept of. A quote from a book I read : “It requires hard work, a bit of luck, a fair amount of self sacrifice, and a lot of patience.”

#1 bolg quote:
“The longer it takes to hire an attorney, the less time he has to save my life;”

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu