Avertir le modérateur

20/11/2008

November 4th, 2008

obama_hope.jpg

C’est un jour nouveau qui s’offre à nous, une ère nouvelle ! En ce jour, un événement historique a eu lieu, un événement qui affectera le monde pour les nombreuses années à venir. Barack Obama a remporté la présidence des  Etats-Unis d'Amérique. Ce qui fait de ce jour, un jour spécial et un événement significatif c’est que Barack Obama est un homme noir. Après tout ce qui s'est passé dans ce pays, avec son histoire, il s'agit pour nous d'un événement monumental. Je suis surpris qu’Obama ait gagné… honnêtement… parce que je ne pensais pas que ce pays qui est le mien était prêt pour cela. Par conséquent je dois admettre que je me suis trompée sur ce point. Maintenant que Barack Obama est élu, la partie la plus difficile est encore à faire. Il y a un travail énorme à abattre et des challenges à relever : remettre notre économie en route, redorer l’image de notre pays à l’étranger et maintenir la paix à travers le monde. Les idées et les visions d’Obama drainent les rêves et les espoirs de beaucoup de gens ici. Cet homme a le poids du monde sur ses épaules, plus que tout autre président dans l'histoire.

 

A new day is upon us and a era has opened. On this day a historic event took place, which will affect this world for many years to come. Barack Obama has won the presidency of the united statesof America. What makes this so significant is that Barck Obama is a black man. After all that has happened in this country with its history, this is a monumental event. I will say that I am surprised that Obama won because I honestly didn’t think this country was ready for this. I am man enough to admit when I am wrong. Now that Obama is elected the hardest part is yet to be done . There is a huge job ahead in turning the economy around, changing how other people over the world view this country and stabilizing peace around the world. A lot of people’s hopes and dreams are riding on Obama’s idea’s and vision’s. This man has the weight of the world on his shoulders more than any other president in history.

 

 

 

14/04/2008

Je voulais devenir Pompier

Petite interview de moi réalisée le 17 décembre dernier.

Kevin: Quelle incidence les visites ont-elles sur toi ?

Travis: Les visites ont un double effet sur moi. Lorsque j’obtiens une visite, je ressens beaucoup d’enthousiasme… Un sentiment assez unique compte tenu de cet emprisonnement. Je n’ai pas l’occasion de passer du temps avec les gens qui se soucient de moi, encore moins de manger et de parler, c'est une telle bénédiction. Les jours de visite, le pire des moments, c'est quand c'est fini et le temps de partir. Le retour à ma réalité est très douloureux.

Kevin: Petit, quelles étaient tes ambitions, que voulais tu devenir ?
Travis: Je voulais devenir pompier. Lorsque j'étais à l'école primaire, nous avons visité une caserne de pompier. J'ai adoré les camions et les valeurs qu'ils portaient. Du coup, j’ai voulu devenir chauffeur de l’un de ces camions. Mais tous ces rêves sont partis en fumée, car l’appel de la rue et de ses illusions m’ont emporté.

Kevin: Peux tu nous parler du tapage qu’il y a autour des appels faits par le juge Sharon Keller?
Travis: Il n'ya pas de tapage, c'est une explosion! Cette femme Sharon Keller est responsable de la mort et l'exécution de Michael Richards. Elle lui a refusé le droit à ce que sa cause soit entendue en appel pour sauver sa vie au dernier moment. Elle devrait être enfermée dans l’une de nos cellules.
Kevin: Quel est ta plus précieuse arme (un souvenir peut être) pour résister dans les moments difficiles?
Travis: En général, je laisse mon esprit divaguer, se remémorer l'époque où j'étais enfant, lorsque j’étais insouciants et innocents. On s’amusait, on ne se souciait de rien.. Ces souvenirs me permettent de traverser les moments difficiles ici.

Kevin: A l’approche de Noël et du Nouvel An, quel est ton état d’esprit ?

Travis: Je pense à ma famille et aux réunions de familles que nous organisions chaque année. Je suis assis dans cette cellule seul et je suis dépité. Nous avons partagé de tels moments en famille, avec mes cousins. Tout le monde avait des cadeaux à ouvrir. J’aime ces quelques souvenirs de gosse. 

Kevin : How do visits have an impact on you ?

Travis : Visits impact me positively and negatively. When you get a visit it’s greatest feeling you can get in prison, to be able to spend time with me one who cares about you, eating and talking is such a blessing. But the bad part is when it’s over and time to leave. It hurts so much inside go from having a good time to back in this cell.

Kevin : When you were a kid, what did you have aspirations of being ? (Please explain why and what happened)

Travis : I wanted to be a fire fighter when I was in grade school we would so visit the fire station across from our school. I loved the trucks and the wits they wore. Also I wanted to be a truck driver. But all these dreams went up in smoke because the streets came calling with false dreams.

 Kevin : What is the uproar about concerning an Appeals Court Judge name Sharon Keller ?

Travis : There is no uproar, it’s an explosion ! This woman Sharon Keller is responsible for the death and execution of Michael Richards. She denied him the right to have his case heard on appeal to save his life at the last minutes. She should be given one of the emply cells they have there.

Kevin : What’s your most precious / fondest memory, you use when down and out ?

Travis : I let my mind drift back to when I was a kid and I was so carefree and innocent. Just having fun not worrying about the negative things in society. This helps taking away some of the hard times on me. 

Kevin : With Christmas passing and New Years approaching what’s going threw your mind ?

Travis : My family and the gatherings we had every year. As I’m sitting in my cell all alone this really goes threw my mind. We had so much fun together me and all my cousin’s. Everyone had gifts for each other to open. These are some of my fondest memories as a kid.

02/04/2008

Je ne veux pas mourir ici

Palabres entre détenus362ff148bb6da08fe4b4fd59ddd9bd47.jpg

Travis: Depuis que tu te trouves enfermé ici dans le couloir de la mort, qu'as-tu fait pour démontrer que tu mérites une seconde chance ?

Anthony Doyle: Je ne sais pas si j'ai fait quelque chose pour mériter une deuxième chance dans la vie. Tout ce que j’ai fait jusque maintenant, c'est de d’exprimer des remords et des regrets pour le crime que j’ai commis.

Travis: Mais si on pouvait revenir en arrière, si le juge te demandais « pourquoi ne devrais-je pas vous condamner à mort ? » que lui diriez vous ?
Anthony: Je ne sais ce que je lui dirais… Il pourrait ne pas me croire ? A vrai dire, Je n'ai jamais pensé à ça.
Travis: As-tu une femme ou une amie? Si ce n’est pas le cas, pourquoi pas ?
Anthony: Non, je n’en ai pas! Parce que je ne crois que je dois avoir une. Ça me parait inutile dans cette situation d’avoir une relation et ce parce que mon destin est voué à l’échec. Je ne ressens pas la nécessité de m'impliquer dans une relation.
Travis: Mais tu n’as jamais eu envie de te sentir aimé et désiré par une femme?
Anthony: Oui, mais en même temps, à quoi bon être aimé, avoir une petite amie si on ne peut pas se voir ou se marier ? Je ne veux pas d'une relation parce que je ne peux rien faire pour celle que j’aimerais en particulier dans un sens physique, je considère que pour aimer une lettre ne suffit pas.

Travis: Comment ta fille a-t-elle vécue ta condamnation à mort?
Anthony: Elle n’est pas très consciente de ma situation. En tout cas elle vit sans son père pour prendre soin de sa vie…
Travis: Donc elle ne sait pas que tu vas être exécuté par l’Etat du Texas ?

Anthony: Non, pas encore. Elle n’a que 5 ans.
Travis: Quelqu’un lui expliquera t’elle ?
Anthony : Je ne veux pas qu'elle pense que je n'étais pas là par choix. Elle mérite de savoir.
Travis: Gardes tu espoir que la cour suprême interdise la condamnation à mort par injection létale ?

Anthony: Je n'ai aucune attente à ce sujet. Mais ce serait vraiment bien que cette décision soit prise. . J'espère qu'ils prendront cette décision mais je ne veux pas me faire trop d’illusions.

Travis: Donc, si cette la mise à mort par injection est abandonnée, seras tu satisfais d’une peine d’emprisonnement à vie ?

Anthony: Honnêtement, oui! Même si je vais passer le reste de ma vie en prison. Je préfère mourir vieux en prison plutôt qu’à 23 ans.
Travis: Comment parviens tu à trouver l’énergie pour te lever chaque matin, et à accepter ce confinement?
Anthony: Que puis-je faire? Le seul moyen de faire quelque chose est de me suicider et je ne vais pas le faire.
Travis: Je ne te parle pas de vivre mais d’exister.
Anthony: Tant que je suis vivant, je respire. Je ne peux pas me blâmer mon être d'être ici, mais plutôt blâmer mon âme et ma conscience.

Loose change

Travis : What have you done since you’ve been on death row to prove you deserve a second chance of life?

Anthony Doyle : I don’t know if I’ve done anything to deserve a second chance at life. All I can do is be remorseful for what I did.

Travis : But what I’m asking is if the judge called you back and asked you, why should I give you life, what would you tell him?

Anthony : I wouldn’t know what to tell him. He may or may not believe me. I’ve never thought of that.

Travis : Do you have a wife or girlfriend? If no why not.

Anthony: No I don’t! Because I don’t feel I should have one, it’s pointless in this situation and it’s destiny to fail. I don’t feel the need to get involved in a relationship.

Travis: But don’t you want to feel loved and wanted by a woman?

Anthony: Yes, but at the same time you can always be loved by somebody but you don’t have to be married or call them your girlfriend. I don’t want a relationship because I can’t do nothing for them at all especially in a physical sense, I don’t feel as a letter is enough.

Travis: How has your daughter been affected by your death sentence?

Anthony: She doesn’t know any better and she doesn’t have her father there to take care of her life I’m supposing to as a father.

Travis: So she doesn’t know the state is going to try to kill you?

Anthony: Not yet she’s only 5.

Travis: Do you have plans to have it explained to her in the future if you’re executed?

Anthony: I don’t want her to think I wasn’t there by choice. She deserves to know.

Travis: Do you have high hopes that the Supreme Court will overturn lethal injection or do you not care?

Anthony: I don’t have hopes but it would be nice. I don’t want to die here. I hope they would but not too high.

Travis: So if they overturn it, you will be happy with life sentence?

Anthony: Honestly, yes! Because either way I’m gonna spend the rest of my life in prison. I’d rather die old in prison then die now at 23 years old.

Travis: Why do you get up every morning and accept this confinement?

Anthony: What can I do about it? The only way to do something about it is to commit suicide and I’m not going to kill myself.

Travis: This is not living it’s existing.

Anthony: As long as I’m breathing I’m living. I can’t blame me for me being here but myself.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu